Dans cet article je souhaitais rassembler toutes ces petites réflexions, ces petites remarques lancées ici et là suite à l’annonce de mon retour. Heureusement, quand quelque chose vous tient à cœur quelques mots suffisent à mettre tout le monde d’accord.

DE L’ANNONCE DU PROJET…

Je ne l’ai probablement pas dit dans les épisodes précédents mais j’ai eu un déclic en décembre 2017, quand je suis rentrée passer les fêtes avec ma famille. Je me suis dis « PUTIN il faut que je rentre chez moi », oui comme ça ! J’y avais déjà pensé avant évidemment mais tous les voyants n’étaient pas encore au vert. Cette envie est donc restée au stade de projet jusqu’en Avril 2018, mois où je décide d’y retourner. Me concernant c’est assez étonnant. Je rentrais une fois par an, jamais deux. Fin avril je postule à une offre puis à une autre et un cabinet me propose une offre puis deux. Bref 4 entretiens se bookent, les choses sérieuses commencent ! C’est à ce moment là que j’en parle officiellement à mes proches. La nouvelle enchante tout le monde. Le process est en marche ! Gladees, va rentrer !

Aucun commentaire négatif n’a été fait par les premières personnes à qui j’en ai parlé. Après, je savais très bien ce que je faisais. Pourquoi irai-t-on parler de notre amour pour la viande à un vegan ? Moi à ce moment j’avais besoin d’encouragements et de soutien. Uniquement. Donc les personnes qui se plaignaient ouvertement de la Martinique et celles qui disaient « qu’il y’avait rien en Martinique » n’étaient clairement pas dans la confidence. Eh ouais !

Gladys, ne rentre pas sans travail !

Oui Gladys est la vraie orthographe de mon prénom et comme cette réflexion a été faite par ma mère, par respect (je fais les guillemets avec mes doigts) je l’ai écris correctement (je refais les guillemets avec mes doigts).

C’est à ce moment là, que je me suis demandée si ma mère me connaissait réellement. Au jeu des Z’amours, à la question « Gladys pourrait-elle rentrer sans travail ? », elle aurait été capable de répondre « Peut-être ! ». Non maman ! Non !
Je ne voulais pas rentrer sans travail ! J’avais un bon poste sur Paris, je n’étais pas à la rue comme je le disais à chaque fois. Ça allait prendre le temps que ça prendrait, mais ça me tenait à cœur. Je ne dis pas qu’il faut absolument avoir la même démarche que moi, mais moi je ne me voyais pas aborder ce retour différemment. C’était mon choix.

Pour avoir un premier pied en Martinique, revois tes exigences à la baisse !

On m’a même dit que si je voulais vraiment rentrer je serai rentrée, même sans travail. Je considère que quand quelqu’un prend une telle décision, changer de lieu et de style de vie, on ne peut pas douter de sa motivation et sa détermination. NON, j’étais motivée mais j’avais des exigences, mes exigences ! Et j’étais la seule à les subir!

…À L’ANNONCE DU RETOUR 

IL Y AVAIT CEUX LÀ…

Tu rentres ? Tu n’as pas peur de t’ennuyer ?

Non ! Je sais qu’il n’y a pas autant d’activités culturelles que sur Paris ! Mais il y a moult choses à voir et découvrir ! Et pour ces autres choses, une fois sur place ça sera à moi de tout mettre en place pour en profiter. Pour être heureux il faut y mettre du sien.
Certains disent qu’il n’y a rien à faire en Martinique. Souvent ce sont ces mêmes personnes qui passent leurs vacances dans le 94 , dans les centres commerciaux ou dans les parcs. Oui je juge !

Au premier semestre 2018, j’ai été à Montpellier (pour le carnaval et ça compte madame!), Bordeaux, Londres, Lisbonne, Barcelone, Etretat et Martinique. J’aime voyager, découvrir ! Donc si je rentre c’est bien en connaissance de cause. Je sais que ça me coûtera plus cher, que ça sera plus compliqué, mais on s’en donnera les moyens. Ayez un peu d’ouverture d’esprit et zot Ké wè clè!

Il y a tellement de choses à faire en Martinique et dans la Caraïbe, je vous promets ! Moi j’ai déjà mon petit programme !

Tu vas t’y faire à la mentalité ?

Pour info je suis née en Martinique, j’y ai vécu 21 ans ! Je connais la Martinique et les martiniquais. Je sais que ça sera différent de ce que j’ai connu sur Paris. Mais c’est chez moi ! Et puis j’ai envie de vous dire qu’il y a des non natifs qui prennent la décision de venir vivre en Martinique et bien plus que vous ne le pensez. Et c’est moi, jeune Martiniquaise qui vais prendre la Martinique de haut ? (Dans la vraie vie j’aurais mis un Tchipp juste après donc Tchippp).

Dite vous que j’ai eu un entretien avec un responsable qui vivait en France Hexagonale et qui rentrait pour occuper un poste à responsabilité en Martinique. Mais, tenez-vous bien, il n’avait jamais mis un pied en Martinique. Il vend sa maison et vient avec femme et enfant. Honnêtement, je lui enverrai bien un petit e-mail en décembre pour avoir un retour d’expérience.

Tu quittes un travail en France pour travailler en Martinique ? Tu n’es pas bien en France ? 

Donc selon certaines personnes, il faut avoir des problèmes en France pour vouloir rentrer en Martinique ? *Silence, Réflexion*
Souvent, je me demande pourquoi certains Martiniquais ont une si piètre image de leur île. Faisais-je une erreur en rentrant ? Ahah pas du tout !
Donc non tout allait bien en France, très bien même. Mais il manquait ce petit quelque chose à ma vie. Le rire de mes proches, le bruit de la mer, les fêtes culturelles, le soleil. Bref, ma Martinique me manquait. Je sais qu’il y aura des hauts et des bas ainsi que des désillusions. Rien d’insurmontable en soi. De toute façon on sait très bien qu’en amour rien n’est simple.

Je n’ai pas eu droit qu’à ce genre de remarques, bien au contraire et heureusement je vous dirai. Mais je voulais mettre en évidence toutes ces réflexions, qui peuvent parfois vous démotiver. Alors gardez vos objectifs en tête, seuls vous savez réellement ce dont vous avez besoin.

…ET CEUX LÀ

Mes proches sont heureux pour moi. Certains ont même plus hâte que moi. Ça fait chaud au cœur. Ma famille et mes amis qui vivent en France Hexagonale sont contents pour moi car savent pertinemment que c’est ce dont j’avais besoin.
Mes collègues m’envient et comprennent totalement mon choix. Moi qui parlais souvent de mon île avec des étoiles dans les yeux, je pourrai enfin les contempler de mon balcon.

Je sais que pour beaucoup de martiniquais il y a plusieurs freins au retour : le manque de travail, l’insularité, le coût de la vie, la mentalité, le retard par rapport à la France hexagonale. Oui ce sont quelques uns des points faibles de notre petite île. Si vous considérez que cela sera totalement incompatible avec votre mode de vie, ne venez pas, votre bonheur est ailleurs.

En revanche si pour vous « sé ti afè » et que vous voulez faire bouger les choses alors , « 1,2,3…..Bwa pou nou alé », la Martinique t’attend. Et surtout, bon courage car je n’ai jamais dis que ça sera facile.

C’est bon je rentre les gars !!!!

Pour les autres articles c’est par ici :

Episode 1 : Mon retour au pays natal : Definitively Bo Kay Mwen
Episode 2 : Mon retour au pays natal : Je rentre oui, mais pour faire quoi ?
Episode 3 : Mon retour au pays natal : Hello ! Ça recrute ici ?

osezlamartinique

7 Comments

  1. Enchantée Gladys ! Merci pour ces quelques posts. Ça fait vraiment du bien de lire le récit de personnes objectives, qui tentent de restituer leur expérience en dépassant les nombreux a priori et clichés auxquels nous sommes habitués et qui bien souvent nous font douter, il faut bien l’avouer !
    Je suis ravie pour toi et espère que tu te plais toujours autant chez nous.
    J’ai aussi le projet de rentrer mais ce n’est pas encore le moment. Ce qui ne m’empêche pas de me renseigner et de m’inspirer de personnes comme toi ! Alors encore une fois, merci 🙂

    Au plaisir de te lire, d’échanger ou de se rencontrer. Qui sait !
    Laetitia.

    • osezlamartinique Reply

      Hello Laetitia !
      Merci de m’avoir lu ! Un grand Merci pour ce commentaire , et un autre pour ta positivité !
      J’ai essayé de l’être dans cet article (positive) car on en a besoin de personnes positives qui encouragent les jeunes et moins jeunes à rentrer là où ils ont grandi !
      Ça fait 3 semaines que je suis rentrée, je prends mes marques petit à petit ! Il pleut depuis une semaine mais quelle joie de se sentir pleinement et entièrement chez soi !
      J’espère que tu auras bientôt l’occasion de réaliser ton projet ! À bientôt 😊

Write A Comment